Suivez-nous

JOSEPH-ANTOINE BELL – Rencontre avec l’un des meilleurs gardiens africains de tous les temps .

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Joseph-Antoine BELL dit ‘‘Jojo’’ est un ancien footballeur professionnel camerounais. Après de beaux jours au sein de clubs mythiques tels que l’Olympique de Marseille, les Girondins de Bordeaux, Saint-Etienne ou encore en Equipe Nationale du Cameroun, il est aujourd’hui Consultant sportif. Moment d’échanges avec cet éternel passionné du ballon rond.

Quelles sont les activités de Joseph-Antoine Bell aujourd’hui ?

J’ai des activités très diversifiées mais généralement humanitaires et un peu philosophiques. Je rentre de Niamey où j’ai été invité pour la célébration de la Fête Nationale du Niger. Je mets ça sur le compte d’activité philosophique, bien que ce soit de la politique. La Fête Nationale d’un pays est très importante : c’est le moment
de l’unité du pays, c’est le jour de l’indépendance (le jour dans le passé, célébré car devenus libres). Et devenir libre implique beaucoup de choses…Les nigériens ont pensé qu’ils pouvaient partager avec d’autres la célébration de leur liberté et je viens pour dire qu’on peut faire des choses tous ensemble. La CAN arrive, et je serai très occupé : je serai
sur la RTI et, comme depuis plus de 20 ans aujourd’hui, Consultant pour RFI, mais aussi Chroniqueur pour Le Monde Afrique. Et puis je serai toujours votre frère et votre ami (sourire). A côté de tout ça, au quotidien j’ai mes activités de chef traditionnel, et éventuellement de Mbombock en pays bassa. Je suis à la tête de diverses associations, mais je ne suis pas encore chroniqueur chez C’CHIC. (sourire).

 

Quel est votre regard sur l’équipe nationale actuelle du Cameroun ? Peut-on gagner la CAN à la maison ?

L’équipe nationale du Cameroun, comme toutes les autres, se bat pour être prête pour la CAN. Aucun spécialiste en ce moment ne pourrait vous dire qui va gagner la CAN. On a évidemment des favoris historiques, c’est-à-dire ceux qui ont gagné la CAN plusieurs fois et ont montré des aptitudes à être vainqueurs. Je pense précisément au Cameroun et à l’Egypte. Ce sont des équipes que l’on n’écarte jamais. Puis je pense aux favoris conjoncturels : la conjoncture aujourd’hui fait penser que le Sénégal est forcément dans les favoris, que le Maroc et la Tunisie y sont également. On pense que le Nigéria est en perte de vitesse, mais compte tenu de son histoire on ne l’écarte jamais totalement. Cela vous fait quand même une brochette d’équipes qui peuvent prétendre remporter la CAN. Mais pour être totalement complet du point de vue technique et sportif, je dirai qu’il faudra attendre les dix premiers jours de compétition avant de commencer à faire des analyses plus fines des possibilités des uns et des autres.

 

Si vous pouviez revenir 30 ans en arrière, que changeriez-vous dans votre carrière? Feriez-vous les choses différemment ?

J’aime bien cette fiction qui consiste à se demander si on revenait en arrière…Non je n’imagine pas du tout ça. Je ne reviens pas en arrière pour changer quelque chose. J’ai rencontré ceux que j’ai rencontrés et fait ce que j’ai fait. J’aurais pu mieux faire ou moins bien faire. Le sujet n’est pas là. Désormais à la lumière précisément de ce que j’ai fait, que dirais-je à quelqu’un qui doit faire aujourd’hui ? En cela les conseils sont donc personnalisés et je ne peux pas donner un tronc commun de conseils. Ce n’est pas vraiment très utile. En revanche sije suis en face de quelqu’un qui doit faire les choses aujourd’hui, compte tenu de mon expérience d’hier, je pourrais l’aider à mieux faire ce qu’il a à faire aujourd’hui.

Lire la suite dans le Mag .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.